Les risques pour la santé

Diverses études ont permis d’affirmer que l’exposition d’animaux aux ondes électro-magnétiques de même type et fréquences que celles des téléphones portables, téléphones fixes sans fil, WIFI, cause des changements importants de protéines.

Rappelons que des études sérieuses montrent une relation potentielle entre ondes électromagnétiques et des symptômes tels que : maux de tête, vertiges et troubles du sommeil, de même que tumeurs ou troubles de l’audition.  (cf références n°1 à 4 bas de page)

Le principe de précaution ayant été écarté par une décision du Conseil d’Etat en Novembre 2011, les recours ont encore été réduits. Auparavant, les citoyens pouvaient se référer au maire de leur commune, mais dorénavant, le Conseil d’État reconnait la compétence exclusive de l’Etat pour réglementer l’implantation des antennes-relais sur le territoire. Seules trois autorités de l’Etat sont compétentes en la matière : le ministre chargé des Communications électroniques, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

Rappelons qu’ils doivent tout de même veiller à la limitation de l’exposition du public aux champs électromagnétiques et à la protection de la santé publique.

Un rapport de l’Afsset[9] appelle à la réduction de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, mais ces recommandations n’ont pas de valeur normative.

Rapport Afsset 2009 – chapitre hypersensibilité(PDF – 282.8 ko)

Une conclusion similaire est par ailleurs formulée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Ainsi que le rappelle l’Association Santé Environnement France, en juin 2009, une campagne de mesures a été réalisée dans trois écoles de Vitrolles. Les champs électromagnétiques mesurés vont de 0,2 V/m dans les classes pour atteindre jusqu’à 1,3 V/m dans les cours de récréation, mesures donnant le champ magnétique moyen auquel les enfants sont exposés. Mais en France, il n’exsiste pas de valeurs limites, car les seules normes françaises sur les ondes électromagnétiques concernent les niveaux d’émissions des antennes relais et varient entre 41 V/m et 61 V/m.

Il faut signaler que les normes adoptées par les autres pays européens sont nettement inférieures aux normes françaises. Au Luxembourg, l’installation d’une antenne de téléphonie mobile doit garantir une exposition inférieure à 3 V/m en tout lieu où des personnes peuvent séjourner. Notons que la ville de PARIS a signée une charte avec les opérateurs de téléphonie mobile qui établit des valeurs limites de champ de 2 V/m, sur 24 heures.

Il est intéressant de noter que sur les sites internet des principaux opérateurs, des liens vers les études scientifiques sur les effets des ondes électro-magnétiques sont présents : pourquoi ? pour dégager toute responsabilité civile ou pénale à venir en cas de dommages corporels liés à leur activité ! Les clients auront été parfaitement informés par l’opérateur lui-même des risques potentiels !

Voir notamment ce lien sur le site de Bouygues Telecom, rubrique radiofréquence et santé ! http://www.institutionnel.bouyguestelecom.fr/radiofrequences_et_sante/en_savoir_plus/liens_internet

* * * * * *

[1]Fragopoulou AF, Samara A, Antonelou MH, Xanthopoulou A, Papadopoulou A, Vougas K, Koutsogiannopoulou E, Anastasiadou E, Stravopodis DJ, Tsangaris GT, Margaritis LH., Brain proteome response following whole body exposure of mice to mobile phone or wireless DECT base radiation, Electromagn Biol Med. 2012 Jan 20

[2] Bortkiewicz A, Zmyślony M, Szyjkowska A, Gadzicka E, Subjective symptoms reported by people living in the vicinity of cellular phone base stations: review, Med Pr. 2004;55(4):345-51

[3] G. Abdel-Rassoul, O. Abou El-Fateh, M. Abou Salem, A. Michael, F. Farahat, M. El-Batanouny, E. Salem, Neurobehavioral effects among inhabitants around mobile phone base stations, NeuroToxicology, Volume 28, Issue 2, March 2007, Pages 434-440

[4] Hutter HP, Moshammer H, Wallner P, Cartellieri M, Denk-Linnert DM, Katzinger M, Ehrenberger K, Kundi M. Tinnitus and mobile phone use. Occup Environ Med. 2010 Jul 11

[5] Conrado Avendaño, Ariela Mata, César A. Sanchez Sarmiento., Gustavo F. Doncel, Use of laptop computers connected to internet through Wi-Fi decreases human sperm motility and increases sperm DNA fragmentation, Fertility and Sterility, 2011

[6] In vitro effects of GSM modulated radiofrequency fields on human immune cells, Tuschl H, Novak W, Molla-Djafari H., Bioelectromagnetics. 2006 Apr;27(3):188-96.

[7] Kayabasoglu G, Sezen OS, Eraslan G, Aydin E, Coskuner T, Unver S, Effect of chronic exposure to cellular telephone electromagnetic fields on hearing in rats, J Laryngol Otol. 2011 Apr;125(4):348-53. Epub 2010 Nov 9

[8] Yildirim MS , Yildirim A , Zamani AG , Okudan N, Effet de la station de téléphone mobile sur la fréquence des micronoyaux et des aberrations chromosomiques dans les cellules sanguines humaines, Couns Genet. 2010; 21 (2) :243-51

[9] Rapport Afsset d’expertise collective, Comité d’Experts Spécialisés liés à l’évaluation des risques liés aux agents physiques, aux nouvelles technologies et aux grands aménagements, Groupe de travai Radiofréquence, octobre 2009.

A propos admin